lundi 11 juin 2018

Non au concert de Tiken Jah Fakoly le 28 juin à Alger!

Le 28 juin prochain est programmé un concert de Reggae a Alger, le militant panafricaniste Tiken Jah Fakoly se produira dans notre pays où il nous insultera devant son traditionnel public de jeunes algériens bourgeois lobotomisés par la culture antiraciste occidentale, et qui payerons 2000 dinars pour aller voir cette vermine noire se produire chez nous.

Il est parfaitement inadmissible, dans ce climat d'invasion migratoire sans précédent de notre pays, qu'un ennemi déclaré de notre race vienne nous chanter ces saletés.

"L'éternel" problème des algériens est l'ignorance, ils ne savent pas quelles sont les racines du Rastafari, du mouvement suivant Jah, des profondes racines juives et kabalistiques de ce courant ethno-politique.


Le mouvement Rastafari a comme but extrêmement clair dans ces textes, la soumission de toutes les races sur terre à la race noire, avec au programme une haine des races non-noires, et l'asservissement des femmes non-noires.

Tiken Jah Fakoly


En plus du racisme affiché et souvent assumé de ces adeptes noirs, le mouvement Rasta a une affection très particulière pour Israël et ce du fait des racines juives (falasha) de Haïlé Sélassié.
Voici un texte issu d'un site on ne peux plus mainstream "openminded.com" juste le nom du site montre que ce sont des gentils goys, et pourtant leur vision du Rastafarisme, qu'ils ont certainement cherché à édulcorer, est bien particulière. Lisez plutôt:



Le mouvement rastafari est, pour ceux qui le suivent réellement, religieux et culturel. C’est suite à une prophétie du jamaïcain Marcus Garvey, orateur brillant et voyageur érudit, que ce courant a vu le jour. Un siècle après la décolonisation, lui et la nouvelle génération de son pays sont agacés par la mentalité coloniale qui persiste. Garvey ordonne alors à sa communauté de regarder vers l’Afrique « où un roi noir sera couronné, qui mènera le peuple noir à sa délivrance ». Cette annonce coïncide avec le sacrement d’Hailé Sélassié 1er en Ethiopie durant les années 30. On en voit un portrait à  gauche et totalement à droite en arrière plan de l’image ci-dessous. Les badges du rasta affichent aussi l’empereur comme une véritable divinité.

 Le nom de naissance de ce nouvel empereur n’est autre que Tafari, et Ras correspond à  » seigneur, leader  » en amharique (langue d’Ethiopie), d’où l’appellation du mouvement. Sélassié se dit descendant de la dynastie de Salomon, dont le symbole est le lion de Juda, et les couleurs du drapeau éthiopien sont conservées et fièrement portées : vert, jaune, rouge… L’idée est tel que les pratiquants ont repris la Bible à leurs sauces, remplaçant la terre promise palestinienne par l’Ethiopie, désignant Hailé Sélassié 1er comme l’incarnation de Dieu, et respectant à la lettre certaines règles imposées par des écrits bibliques. La foi en cette nouvelle religion s’est rapidement propagée. Pour beaucoup de jamaïcains, cette croyance représentait souvent leur unique richesse. Aujourd’hui, on compte beaucoup de fidèles dans le monde. Des fidèles dont le code est strict et amène parfois à l’intolérance…

 L’intolérance n’est pas présente dans toutes leurs pratiques. Certaines sont classiques. Déjà, les rastas ne boivent pas d’alcool. D’ailleurs, le vin connu dans la religion chrétienne est tout simplement remplacé par la marijuana. Cette plante est considérée comme sacré, elle permettrait de s’élever vers Dieu. Une tendance végétarienne complète souvent cette consommation. Et puisque la Bible affirme que « le rasoir ne touchera pas la tête du juste », on comprend pourquoi leurs cheveux ne sont pas coupés et formés en dreadlocks, ainsi que leurs barbes jamais rasées. Ce choix est également propice pour se différencier du monde babylonien, soit occidental, qu’ils rejettent totalement. De plus, leur coiffure n’est pas sans rappeler la crinière du lion de Juda qu’ils vénèrent.

 Certaines règles inspirent moins la détente et l’attitude cool… Il n’est pas rare d’entendre des rastas intégristes clamer « Brûlez les homosexuels ! ». Il faut dire que la Jamaïque est aussi connue pour Bob Marley que pour son homophobie. Le reggae, musique phare du mouvement, le prône souvent. Cette orientation sexuelle n’est pas du goût des rastas, comme l’égalité des sexes. Si les médias mettent à l’avant les hommes, les femmes existent dans ce mouvement et sont soumises à leurs maris

Bref, nous appelons nos lecteurs a appeler au boycott de ce concert, à sa dénonciation par tous les moyens, La tentative de domination noire doit se casser les dents en Algérie, car elle est le fruit du judaïsme politique et du sionisme.

Tiken Jah et les futurs envahisseurs

Ce sale nègre doit comprendre une chose, que l'Algérie est aux algériens, que l'Afrique du nord est aux nord africains, et que ses frères n'ont rien à faire! Vive l'Algérie arabo-berbère et musulmane!

mardi 5 juin 2018

Plan Kalergi pour l'Algérie: les relais sionistes derrière la campagne contre l’Algérie

Des sources informées ont indiqué à Algeriepatriotique que la récente campagne menée tambour battant contre l’Algérie sur la question des migrants subsahariens est pilotée par les relais sionistes en France. Ces milieux hostiles à notre pays et qui, par ailleurs, appuient le Maroc dans sa politique colonialiste, ont choisi de mettre le paquet dans leur offensive contre l’Algérie sous l’angle des «crimes contre les migrants commis par l’Algérie».
Deux personnalités marocaines proches du palais sont chargées de conduire cette campagne : Ahmed Charai, patron de presse à la solde du Makhzen, et Omar Hilale, à partir du siège des Nations unie à New York. Nos sources précisent que les médias dirigés par le lobby sioniste ont été instruits de poursuivre cette sale besogne qui vise directement l’Algérie.
En France, c’est le groupe dirigé par Patrick Drahi qui est aux avant-postes dans cette guerre médiatique déclarée à l’Algérie. L’homme d’affaires franco-israélien est natif de Casablanca, au Maroc. Il a gardé ses liens avec sa terre natale intacts. Propriétaire du quotidien Libération et du magazine L’Express, Patrick Drahi a toujours orienté ligne éditoriale de ces médias dans le sens contraire aux intérêts de l’Algérie.
Libération, plus que n’importe quel autre média français, a de tout temps montré une haine et un acharnement invraisemblables contre l’armée algérienne, conduisant la campagne du «qui tue qui» d’une manière effrénée et répandant mensonges et calomnies sur l’Algérie et ses institutions.
Patrick Drahi a prêté allégeance à Israël où il active dans divers domaines économiques. Il est le patron d’un groupe de télécommunications. Mais il finance également la chaîne de télévision israélienne I24 News avec un ancien conseiller en communication de Dominique De Villepin – lui aussi natif du Maroc –, Frank Melloul, qui en deviendra le président-directeur général.
Patrick Drahi a reçu un doctorat honoris causa de l’université hébraïque de Jérusalem, en 2016, pour son activisme pro-israélien.
K. B.

Source: Algeriepatriotique

vendredi 25 mai 2018

Ramadhan et immigration en France (et en Europe)


Ayant regardé ces dernières heures une vidéo carrément hallucinante et honteuse se déroulant en France, j'ai jugé utile d'en parler: On y voit un homme en voiture se faire lyncher dans un quartier à forte proportion d'immigrés maghrébins, et ce parce qu'il mangeait, et que nous sommes en plein mois de Ramadhan! Nous entendons certains dans la foule crier "Allah Akbar" devenu une "signature" classique des décérébrés, nous y voyons aussi toute cette racaille franco-maghrébine, habillé comme des pédérastes, en jean's serrés, vêtements aux tons démocratiques, et barbes d'islamistes, comportement négroïde, en réalité des hybrides de cette fin de monde moderne.

Petit rappel, le pays en question, c'est la France, un pays dont les racines sont helleno-chretiennes, depuis toujours! Il est donc, selon les règles les plus élémentaires de la religion islamique (et bien au delà de ça, du savoir vivre universel) , interdit d'user de ce genre de comportements. 

Avec cette vidéo, nous pouvons nous rendre compte des disparités, sans aucune commune mesure, qu'il y a entre l'influence salafo-wahabo-takfiriste en France, et celle qu'il y a en Algérie.

Nous pouvons nous rendre compte à quel point un nombre conséquents de ces désœuvrés, de cette racaille qui vient, il faut bien le dire, de CHEZ NOUS, cause des tors particulièrement dommageables non pas à la France de Macron, celle officielle, mais a la France profonde authentique, celle du peuple, et le pire c'est que c'est fait au nom de notre religion.

En tant que nationalistes algériens, et soucieux de l’éthique, de l'ordre et de la tradition, il nous est impossible de ne pas dénoncer avec force ces comportements disqualifiants et irrespectueux, et comprendre non sans beaucoup d'amertume, cette haine anti-musulmane, de beaucoup de français.

Soyons honnêtes, si nous avions une immigration venant du Portugal, et que ces mêmes portugais nous faisait tous les jours des griefs d'ordre religieux ou a relents religieux, les algériens ne feraient pas d'amalgame entre religion catholique et immigration portugaise? Vous savez tous très bien, que ça serait l'évidence même.

Il ne faut pas reprocher à la France ce que nous ferions certainement dans leur cas! Et même si l'amalgame est certes un reflex très populiste et primaire, il n'en demeure pas moins compréhensible, malheureusement.

Toute cette racaille maghrébine, aux relents islamisto-pédérastique (oui, parce que la culture pédéraste en France à un grand succès dans les banlieues françaises, il suffit de voir leur vêtements, coupes de cheveux, marques des vêtements, façon de parler, ce sont des hystériques efféminés, les fameux "zyvas", en réalité bons pour la fausse commune).

Non, la jeunesse immigrée et les migrants, ne sont pas ou plus des algériens au sens noble, ce sont des déchets comme nous l'avions souvent expliqué, nous maintenons que ce sont des déchets biologiques de notre peuple, chaque peuple a ses déchets biologiques, le notre se trouve en partie en France. Et il doit disparaitre.

Par ailleurs, j'assume entièrement la totalité de mes propos devant Dieu tout puissant et les hommes, car ce que je dis ne heurte en rien, ni ma race, ni mon peuple ni ma religion , l'Islam. Et pour "enfoncer le clou" je me sent totalement solidaire des nationalistes radicaux français, imperméables à l'enjuivement, qui ont soutenus la Syrie et la Palestine, et qui se battent également contre cette vermine migratoire, comme nous le faisons nous même en Algérie, pour la survie de nos peuples.

A bas le mondialisme et la démocratie libérale, l'Algérie aux algériens ! (et la France aux français)


                                                                                                                           Kaci Mohand


dimanche 20 mai 2018

A propos des drapeaux brulés

Ces manifestations d'hystérie que l'on retrouve dans un très grand nombre de pays musulmans mais aussi chrétiens (beaucoup moins) est une attitude qui me semble non seulement primaire , pour ne pas dire débile, mais surtout qui enlève toute dignité a celui qui se rabaisse à bruler un drapeau.

Par ailleurs, non, ce n'est pas le drapeau israélien qui doit bruler, mais la racaille qui en fait l'usage, bruler un drapeau judaïque ne sert au mieux que d'exutoire, au pire, de manifestation d'hystérie et de catharsis pathétique.

Sans compter qu'il est encore bien plus stupide de bruler un drapeau américain, nation phagocytée par un gouvernement d'occupation sioniste et dont les habitants sont tous sous contrôle, mais où il y a également des résistants et des américains honnêtes (et fortement hostiles au judéo-sionisme) .

Alors, les algériens brulant un dapeau français ou marocains sont ceux qui me font le plus de peine tant l'attitude est pitoyable, idem pour les français et marocains brûlant un drapeau algérien... 

Ça n’apporte strictement rien, c'est un acte de provocation qui n’excite au final  que les sots et les patriotards de bas niveau! Il faut au contraire élever le niveau et se battre sur le terrain des idées.


lundi 14 mai 2018

Lâcheté mondiale!


Aujourd'hui, Lundi 14 mai, le monde aura connu un jour sombre, un de plus, et toujours a cause du même poison, le poison juif.

Les palestiniens comptent 55 morts et pas moins de 2700 bléssés, tous civils, dont des enfants, et cela dans une normalité totale,aucun état n'a daigné déclaré la guerre a cette pourriture de pseudo pays.

Mais bon sang, les pays musulmans devraient se réveiller d"une seule traite, la liquidation des juifs est possible.Mais il faut qu'elle se fasse PARTOUT dans le monde.

Car le coupable de ce massacre n'est pas que l'entité sioniste, mais l'ensemble de cette maudite peuplade parasitaire juive.

Les gens conscients devraient se réveiller, ous approchons le début de la fin. Les juifs vont devoir payer l'addition. Physiquement. La destruction des juifs occidentaux est la clé de la victoire.

La libération de la Palestine passe par l'anéantissement de cette sale race hébraïque en Europe et aux USA.