dimanche 18 août 2013

Décadence pharaonique des Frères Musulmans




 Par Bouba Omar


Ce qui se passe actuellement en Égypte est désolant de division, de désordre et de confusions; sans parler du sang qui coule à flots dans un déchainement de brutalité entre les fils d'une même et grande nation épicentre du monde arabe..

la confrérie des Frères Musulmans à raté le coche de l'histoire,une occasion historique manquée d’exercer une action politique profonde sur le destin de l’Égypte et du monde arabe en ces temps de déliquescence mais voila le résultat d'un an de gestion des "Frères" avec à leur tête le Dr Morsi; la division nationale, la grande fissure de l’Égypte en deux.

Du jamais vu, on peut dire qu'en la matière Morsi a fait pire que le traitre historique du monde arabe l'ex-président Moubarak qui avait le grand mérite d'avoir réussi a unifier les égyptiens toute tendance confondue contre sa personne abjecte et son clan scélérat alors que Morsi à réussi l'exploit de couper l’Égypte en deux!

Des son arrivée au pouvoir mandaté par le peuple le Dr Morsi et sa clique se sont empressés d'organiser le noyautage de tous les échelons de l'administration égyptienne notamment de la justice et de l’éducation à l'exception des deux institutions qui leur sont inaccessibles et hostiles ;le ministère de l’Intérieur et l'armée. Sans compter qu'il avait concentré dans ces mains tous les pouvoirs législatifs et exécutifs, ce qui faisait de lui l'archétype du président despotique. 

Alors que le peuple les attendait sur le terrain de la révolution sociale comme priorité contre les injustices et les nombreux déséquilibres, de la lutte contre la corruption généralisée ainsi que sur la défense des nobles causes arabes qui passe par le recouvrement de la souveraineté nationale (l'aide américaine a l’Égypte s’élève a 1,6 milliards de dollars par an et l'infiltration de l'adversaire est profonde); les "Frères" ont tenté de prendre une revanche stupide et chaotique sur ces 60 dernières années de mise à l’écart voire de bannissement de leur confrérie de la gestion des affaires du pays.

les islamistes en général, les Frères Musulmans et les salafistes en particulier, souffrent de deux maladies incurables: le prosélytisme puéril et le sectarisme intégriste typique des éxoteristes littéralistes, c'est a dire in fine des gens du monde!

Fraternité musulmane? non! Fraternité criminelle!

S'attaquer aux libertés individuelles et s'ingérer dans la sphère privée des gens par le biais du droit accompagné de leur prosélytisme arriéré constitue le bourbier dans lequel ils se fourvoient immanquablement.

Une grande partie du peuple d’Égypte s'est indignée du comportement irresponsable des "Frères" et à mandaté l'armée pour renverser Morsi, l'autre partie de l’Égypte profondément pieuse mais malheureusement influencée par la confrérie politiquement arriérée se sent humiliée et se révolte..

Le Salut viendra de l'accession aux plus hauts échelons du pouvoir d'une véritable élite nationale organisée et solidaire bannissant la religion du discours politique sauf à des fins de guerre contre les puissances étrangères hostiles au redressement patriotique et a la souveraineté des nations..

la constitution de cette élite et son enracinement dans la profondeur de l'âme arabo-musulmane est une chose providentielle qui ne peut advenir que grace a quelques miracles:la foi déplace les montagnes dit on!

Que Dieu protège l’Égypte et son peuple

Bouba Omar


'Le roi de Mésopotamie, l'officier de la légion céleste;le Saint Georges des arabes terrassant l'hydre judéoperse; walliyoullah taala sidna Izzat Ibrahim Al Douri nasarahoullah wa waffaqahou ila ma youhibbou wa yardha"



2 commentaires:

  1. Excellent article. Mais faut-il nécessairement bannir la religion du discours politique ?

    RépondreSupprimer
  2. cela depend en grande partie de la sagesse et de l'envergure intellectuelle des conducteurs politiques..

    Ce n'est pas par les hommes que l'on decouvre la verite mais c'est par la verite que l'on decouvre les hommes..

    B.O

    RépondreSupprimer