jeudi 5 décembre 2013

Mandela n'était pas un héros.


Le criminel de guerre, caution et mascotte des mondialistes adeptes de la "tolérance" à enfin rendu son âme putride. Nelson Mandela , tout comme son congénère Martin Luther King ont été fabriqués de toutes pièces par l’intelligentsia talmudique afin de maintenir le monde dans ce délire de la fraternité humaine biologique cher aux mondialistes!

Ce qui est malheureux aujourd'hui c'est que la véritable victime d'Afrique du Sud soit décédée, lâchement assassinée, il s'agit d'Eugene Ney Terreblanche, leader nationaliste afrikaner, qui se battait pour le Boer Volkstaat , et qu'aucune des pourritures journalistiques judaïques va en parler.

Terreblanche: Anti-sioniste et anti marxiste viscéral

Par contre, il est évident que là, les mass médiats sionistes vont nous casser la tête avec la mort de ce vulgaire terroriste et assassin à la solde du marxisme international, en nous le présentant comme un homme de paix, de sagesse, d'ouverture et de tolérance (comprendre un gentil goyim )

Nous savons d'emblée que les algériens , lobotomisés par tant d'années de "panafricanisme" et d'utopique "solidarité des peuples africains" vont rendre hommage et pleurer la mort de cette crapule , mais sachez que la vérité est toute autre, ne perdez jamais de vue que cet homme à TOUJOURS été courtisé par les cerveaux qui font le système dictatorial mondialiste actuel. Beaucoup aussi vont être emballés par son "antisionisme" gauchiste , ce qui ne l'a pas empêché d'être reçu en Israël, et aussi d'avoir fait un contrat de formation de la police-sud-africaine post-apartheid avec la police israélienne (année 1994-1995, nouvelle parue sur un quotidien algérien ). Même si il est fort probable qu’Israël lui crache aussi dessus.

Mandela aurait du être pendu !

PS: Aussaresses, Mandela,qui sera la prochaine ordure à disparaitre...j'espère que ça sera Sharon. Et je sais d'avance que je vais me mettre à dos beaucoup de lecteurs de ce blog et m'attirer des haines . Mais j'estime que les vérités doivent être dites, quoi qu'il en coûte.

EDIT: réaction à chaud du gratin mondialiste (ONU, USA, France, Angleterre...) à la mort de Mandela:


Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a, lui, salué en Nelson Mandela, décédé jeudi, «une source d’inspiration» pour le monde. «Nous devons nous inspirer de sa sagesse, de sa détermination et de son engagement pour nous efforcer de rendre le monde meilleur», a-t-il déclaré à la presse au siège de l’ONU.
La présidente du Brésil Dilma Roussef a déploré jeudi le décès de l’ancien président sud-africain, dont «l’exemple guidera ceux qui luttent pour la justice sociale et la paix dans le monde». «L’exemple de ce grand dirigeant guidera tous ceux qui luttent pour la justice social et la paix dans le monde», a déclaré la présidente brésilienne, citée dans un communiqué officiel.

Unanime recueillement en France 

Le président de la République François Hollande a associé la France à «l'infinie tristesse du peuple sud-africain», et écrit dans un communiqué : «Nelson Mandela aura fait l’histoire. Celle de l’Afrique du Sud. Celle du monde tout entier. Combattant infatigable de l’apartheid, il l’aura terrassé par son courage, son obstination et sa persévérance. (...)
Jusqu’au bout de sa vie, il aura servi la paix. Le message de Nelson Mandela ne disparaîtra pas, il continuera d’inspirer les combattants de la liberté et de donner confiance aux peuples dans la défense des causes justes et des droits universels.
Nelson Mandela aura été un résistant exceptionnel et un conquérant magnifique.»
Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a rendu hommage jeudi à Nelson Mandela, saluant «le géant charismatique qui s’en va», «le père de l’Afrique du Sud». «Avec Nelson Mandela, disparaît le père de l’Afrique du Sud, le pilier du combat pour la liberté reconquise et pour la réconciliation», a déclaré Laurent Fabius dans un communiqué. «Je salue le géant charismatique qui s’en va», a-t-il ajouté, en présentant ses «profondes condoléances à sa famille, à ses proches et à son pays».
De son côté, l’ancien ministre français de la Culture Jack Lang qui, à la demande de l’ancien président français François Mitterrand, fut l’organisateur en 1990 à Paris de la cérémonie d’accueil en France de Nelson Mandela, a estimé qu'«en cette période où la politique est souvent déconsidérée, Nelson Mandela, offre aux nouvelles générations une grande leçon de vie». «Il montre que la politique peut être frappée du sceau du courage, de la conviction et surtout de la fidélité à son idéal», a-t-il ajouté, dans un communiqué.
A VOIR La chronologie interactive Mandela, du militant à l'icône
Le Parti communiste français, via un communiqué de Pierre Laurent, a déclaré : «Le symbole de la lutte pour l’émancipation humaine nous a quitté. (Il) restera à jamais (...) une de ces figures universelles qui marquent l’histoire. (...) Toute la destinée d’un peuple s’est incarnée en lui. (...) La lutte contre l’apartheid, jusqu’au boycott, et pour la libération de Nelson Mandela ont profondément marqué l’histoire du Parti communiste français. (...) Aujourd’hui, le deuil des Sud-Africains est celui de l’humanité toute entière».
De son côté, Bertrand Delanoë (PS), a dit dans un communiqué : «Fer de lance de la lutte contre l’apartheid, Nelson Mandela a été le principal artisan de la prise de conscience internationale en faveur de la justice en Afrique du sud. Les quatre longues décennies qu’il a consacrées à cette lutte terrible montrent à tous les peuples ce que peuvent le courage, la dignité et l’abnégation face à l’oppression. (...) Nelson Mandela symbolise une humanité capable de lutter et de souffrir pour ce qui est juste, mais également de pardonner pour se donner la chance du bonheur.»
Au PS, s'est aussi exprimée Martine Aubry : «Nous perdons avec lui le plus grand chantre de la liberté. Mandela a certes fait l’histoire de son pays, mais il laisse aussi une empreinte si puissante dans le monde. (...) Son visage bienveillant et son sourire inoubliable resteront pour toujours une incarnation de la tolérance. Il nous appartient aujourd’hui de préserver et de continuer à porter son message universel de paix et d’humanité». 
Le premier secrétaire du Parti socialiste Harlem Désir a également faot part de son émotion : «Au-delà de l’Afrique du Sud, c’est le monde qui perd aujourd’hui son plus grand combattant contre le racisme, et une figure universelle de l’égalité et de la fraternité».
A droite, l'UMP s'est exprimée par la voie de Jean-François Copé : «Aujourd’hui, c’est une figure légendaire du XXème siècle qui nous quitte. Le monde perd un géant de l’Histoire, une des plus belles figures de l’humanité», écrit-il dans un communiqué. François Fillon a envoyé son propre communiqué : «Après vingt-sept années d’emprisonnement, cet homme que ses geôliers voulaient briser et humilier trouva la force de résister et de pardonner. Plus que cela, il imagina et il construisit l’unité de l’Afrique du Sud, là où d’autres que lui auraient choisi la voie de la revanche». 
Au centre, Jean-Louis Borloo (UDI) a déclaré, dans un communiqué : «C’est le plus beau combat d’espoir du XXè siècle qui s’achève. Mais c’est aussi une voie qui a été ouverte. (...) Mandela, c’est ce message universel qui parle à chacun de nous : gardez l’espoir, gardons l’espoir».

7 commentaires:

  1. Sans être pro-Mandela ni anti-Mandela, je dirais que cette affaire concerne les Sud-Africains, nous n'avons pas à y prendre parti, malgré la sur-médiatisation de ce personnage par les milieux mondialistes à travers le monde, présenté comme un saint des temps modernes, comme d'autres personnages du même type (Gandhi, Che Guevara..) .

    Nous les Algériens nous devons nous occuper de l'Algérie, et du Maghreb, et éventuellement du monde musulman ou du monde méditerranéen, c'est à dire des peuples qui nous sont proches, .. mais vraiment l'Afrique et ses histoires ne nous concerne pas.

    RépondreSupprimer
  2. Très juste Nasser, mais j'ai mis cet article spécialement pour certains algériens, beaucoup même qui considèrent cet homme comme étant synonyme de courage etc... Enfin, tu connais la chanson, hein...

    RépondreSupprimer
  3. Il n'y a pas unanimité en France, l'Hollandouillerie et consort ne sont pas La France, les Communistes français sont de la merde, amis de De Gaulle autrefois, tueurs protégés.
    La France réelle se fiche éperdument de la mort de Merdela, elle a assez de vrais problèmes à résoudre surtout contre les ennemis intérieurs : Hollandouille, Peillon, Valls, Ayrault, Taubira-d''égout et autres étrons genre mélenchon.
    Mais l'heure sonnera un jour, la France a toujours été sauvée par intervention divine, et il reste des prophéties à venir, et toujours exactes au rendez-vous, pas seulement avec Ste Jeanne d'Arc. La France paie son apostasie, qu'elle revienne à DIEU et tout rentrera dans l'ordre.

    RépondreSupprimer
  4. oui, moi même je suis répugné par la chanson "nos frères Africains qui luttent contre les méchants européens", idéologie tiers-mondiste qui nous a été inculquée depuis les années 60, en ignorant totalement notre tradition ancienne, et la façon dont nous avons toujours perçu les noirs africains, comme des gens lointains et complètement étrangers, au même titre que les chinois ou les japonais.

    je viens de découvrir votre blog, j'ai lu certains articles, et je suis d'accord avec vous sur l'essentiel, mais je suis sur une ligne un peu différente concernant le Maroc, je suis pour un rapprochement avec les peuples qui partagent notre culture et nos gènes, et les marocains en premier lieu (sans avoir de sympathie particulière pour le régime marocain). Je ne suis pas un pur nationaliste, mais plus un identitaire, favorable à l'union avec les peuples dont l'identité est proche de la notre.

    RépondreSupprimer
  5. @ Nacer,

    Vous êtes le bienvenu, vos idées sont honorables, même si nous ne sommes pas d'accord à 100%.
    Vous pouvez exprimer ici vos idées, vos opinions et donner votre avis sans problème.
    Salutations,

    RépondreSupprimer
  6. Mandela est mort,ainsi soit il....

    Je n’ai personnellement rien contre lui,alors,qu'il vive ou qu'il meurt,j'en ais pour ainsi dire, rien a secouer.

    En revanche en regardant brievement quelques images de son hommage,vous remarquerez que toute la diabolisation va pour le Blanc Occidentale que l'on décrit comme "raciste, moche,inhumain et imbus de sa personne".Parcontre pas un mot sur les juifs et leurs roles dans ce systéme ségrégationniste,pas une parole sur israel qui a été le dernier peuple a soutenir le régime Apartheide d'Afrique du Sud.

    Curieux non?

    Pauvre Blanc,j'en ais presque de la pitié pour eux...(lol)

    Sofiane

    RépondreSupprimer
  7. Oui, dans l'absolu évidemment qu'on en a rien a secouer, mais encore une fois, c'est qu'il faut dire qu'il était un jouet aux mains du sionisme internationale et avant cela , une arme mortelle au mains du marxisme judaïque...il a en somme toujours été une pourriture. Ce qui n'excuse bien évidemment pas les anglais, qui ont certes été complices de l'apartheid, mais le souci, c'est qu'il ont aussi génocidé les boers/afrikaners (car en Af du Sud, les blancs se sont étripés entre eux, anglais contre boers) Évidemment, en tant que nationaliste, je suis favorable a un État Boers et au départ des anglais.

    Sofiane, c'est les anglais qui ont foutu la m**** en Afrique du Sud...pas les "blancs", les anglais, comme d'habitude...

    RépondreSupprimer