samedi 21 octobre 2017

Schizophrénie étatique!

Tayeb Louh : "L’Algérie n’a pas fermé ses portes devant les migrants africains"
Ahmed Ouyahya: les migrants subsahariens sont "une source de drogue et de criminalité"

Nous sommes en train d'atteindre des somments dans l'abject et le ridicule, oit il y a une guerre réelle au sein du pouvoir soit c'est un gouvernement d'amateurs nés.

Nos positions ne changerons jamais: l'immigration est un poison, les migrants subsahariens sont des ennemis mortels, et quiquonque les aide est à nos yeux un harki, un traitre et un ennemi déclaré de l'Algérie à la solde de la peste juive.



KM

3 commentaires:

  1. L'immigration subsaharienne en Algérie torture le peuple par des actions graves commises par ces migrants, le narcotrafic, la débauche, la cocaïne, le MALARIA (plusieurs cas Tiaret, Batna ..), la détérioration de nos villes et des moyens de transports mis à leur disposition, la liste est sans exhaustivité et ces peuples qui abandonnent leurs maisons au sahel, ils continuent à se jeter dans nos villes en colonies avec une catastrophe annoncée.
    Sans oublier la presse malienne qui crache sa haine sur l'Algérie lors des rapatriements des quelques dizaines de ces maliens profiteurs. Le peuple est très en colère et souffre de ce mal qui ne trouve pas sa fin ???

    RépondreSupprimer
  2. On sait bien que ces africains vivent dans la misère depuis la nuit des temps, mais comment se fait-il qu'ils ont débarqué en Algérie du jour au lendemain ??? La réponse est : Par le biais des JUIFS. En Israël, aucun étranger non-israélien et GOY (ou GENTIL) n'est accepté et pire encore il risque sa vie physiquement par des agressions et mentalement par des insultes. Ah si le Führer sort de sa tombe et voit encore ce que font les juifs actuellement ....

    Sieg Heil Kamerad Kaci!

    Mimoune.

    RépondreSupprimer
  3. Actuellement des expulsions sont en cours mais la réaction de certains médias en l'occurrence ceux du mali compliquent les choses en alertant des ong qui commencent à s'agiter sans connaître la réalité de ce déférlement.

    http://www.liberation.fr/planete/2017/10/23/algerie-amnesty-denonce-des-expulsions-massives-illegales-de-subshariens_1605190

    D'autre part, on a récemment appris que ces nigériens et maliens peuvent entrer en Algérie sans visa. Donc au lieu d'organiser des expulsions aux frais onéreux et qui attirent les aboiements des ong, il faut bloquer la route à ces colonisateurs sahéliens par le visa d'entrée en Algérie et interdire le travail au noir des noirs et la mendicité pratiquée sans aucune dignité humaine par ces personnes qui nous agacent à l'extrême.

    RépondreSupprimer