mercredi 13 août 2014

Irak: les crimes antichrétiens sont le fait des wahhabites ET des radicaux chiites



Il est une chose qui manque cruellement de nos jours, c'est la rectitude idéologique. Et dans l'affaire irakienne (et moyen-orientale)  actuelle, il est consternant de voir à quel  point les acteurs indirects et commentateurs de ce drame manquent cruellement de discernement.

Quand la mémoire ne fait pas défaut, elle est décidément trop courte! Il est triste de constater que les "gens de bonne volonté" ont oublié qu'après avril 2003, la communauté chrétienne d'Irak à connu un tournant majeur de son histoire, avec cette nette volonté de l'humilier de la part des autorités chiites.

En effet, il est incroyable de constater ce torrent de haine qu'ont les partisan de Sadr et de Sistani à l'encontre des "protégés de Saddam Hussein", qui était le protecteur de toutes les minorités d'Irak.
Le régime irakien installé par Washington et Tel Aviv et adoubé par Téhéran était , sous ses airs de "démocratie naissante", une véritable théocratie obscure et obscurantiste. Et si l'Irak nouveau ne pouvait pas frontalement s'attaquer aux citoyens sunnites, qui avait montré de quoi ils étaient capables à Tikrit et Falloujah, il était bien disposé à inférioriser le statut des chrétiens d'Irak, l'une des plus ancienne communautés chrétiennes du monde. 

D'ailleurs, il est aisé de constater une presque unanimité des chrétiens d'Irak à ce sujet, tous regrettent le temps où Saddam Hussein était aux commandes.
Scène de vie en Irak du bon vieux temps

Par la suite, il est indéniable que la radicalisation de nombreux sunnites irakiens ont poussé certains d'entre eux dans les bras du salafo-wahabisme, qui agissent avec la même perfidie que les zélotes séfévides à l'égard des chrétiens.

Mais il était dans l’intérêt de qui de discréditer la résistance irakienne, à part les USA et Israël?

Al Qaïda en Irak est une création juive, son but était de dynamiter la résistance nationale islamique, et surtout de faire  oublier à jamais le souvenir du héros Saddam Hussein et de l'Irak baathiste, fidèle à ses principes  de justice sociale et de liberté. Évidemment l'argent des pétromonarchies du Golfe n'y est pas étranger, il ne faut jamais oublier qu'Oussama Ben Laden, maudit soit-il, à proposé ces services au Koweit lors de la courte reconquête de cette province irakienne par les troupes de l'Irak.
Oui à l'unité irakienne, non à la division!

La guerre menée aujourd'hui en Irak contre le gouvernement illégal, sanguinaire et terroriste de Nouri el Maliki (et évidemment aussi celui de Haïdar el Abadi) est une guerre juste, est une guerre sainte, et comme toutes les guerres de ce genre, elles sont salies et déformées par les prismes médiatiques, en réalité LE prisme médiatique, car il n'en existe qu'un seul.

Cette guerre pour la reconquête de l'Irak nous est présentée par tous les médiats du monde (y compris les médiats dits "dissidents"...) comme une guerre où "l’État Islamique"*, combattrait les troupes gouvernementales irakiennes tout en exterminant les chiites et les chrétiens. Que de mensonges et de simplifications,elles mêmes mensongères!

Aucuns médiats, y compris cette saleté de dissidence mondiale pro-Iran et pro-Russe ne parlent de l’écrasante majorité de la résistance en Irak, à savoir les combattants des tribus arabes sunnites, sans qui cette révolution ne serait jamais arrivée, et leurs frères du JRTN (Jaych Rijal eTariqa eNakschbandyia- Armée des Hommes de la Confrérie Naqushbani ) qui est issue de différentes forces d'élite de l'armée de Saddam, du parti baath, et de la confrérie soufie naqushabandyya, l'une des plus connues et des plus influentes. Certes, l'EI a aussi ses troupes dans la bataille, et ils combattent dans la même direction, mais cela ne veux pas pour autan dire qu'ils s'entendent et qu'ils sont sur une même ligne. Preuve en est les vives condamnations des massacres anti-chrétiens ainsi que les récents et fréquents accrochages armées entre les troupes baathistes du JRTN et les "djihadistes" de l'EI.

C'est honteux (mais finalement normal) que les médiats sensés être opposés au système mondialo-sioniste  ne fasse pas cas de cette réalité de terrain, et quand je dis que c'est normal, c'est parce après des années d'ignorance coupable, je me suis aperçu de la profonde paresse intellectuelle de cette dissidence qui prétend, avec un culot monstre, être dans le vrai, en soutenant Poutine, l'Iran et le Hezbollah.

Le seul conseil que je pourrais donner à cette dissidence est de soutenir directement Israël et la juiverie mondiale, comme dis l'adage " Mieux vaut s'adresser au bon dieu qu'à ses saints", à bon entendeur...



                                                                                                                                                KM



*Amusant de voir les perfides plumitifs juifs appeler tour à tour ce mouvement wahhabite: ISIS, ISIL, daech, EIIL, IS,EI, et d'autres noms farfelus, il d'ailleurs intéressant de noter que ce concept d’État Islamique, dans son sens moderne et actuel est né en Iran en 1979, par ceux là même qui dénoncent aujourd'hui...l’État Islamique.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire