mardi 2 décembre 2014

Une mort, des questions et un terrible malaise



Voici une information parue sur l'excellent journal en ligne Algérie1.
Info Algérie1 : L’inspecteur général des finances (IGF) au ministère des finances, Djahdou Rachid, est décédé ce mardi dans la capitale française à la suite d’une crise cardiaque. Le numéro trois du ministère des finances a été évacué il y’a quelques jours d’Alger vers Paris à bord d’un avion sanitaire après avoir été victime d’un malaise cardiaque. Il a été rapatrié ce mardi à 18 heures à Alger.
C’est le deuxième haut fonctionnaire algérien, après le wali de Annaba Mohamed Mounib Sendid à être évacué en France en une semaine. ce dernier se trouve en soins intensifs à l’hôpital privé Montsouris dans le 14 ème arrondissement de Paris et son état semble ne plus susciter d’inquiétudes selon ses médecins.
Ces évacuations sanitaires vers la France posent la question des hôpitaux et de la prise en charge en Algérie. Le gouvernement démontre par cette pratique qu’il existe une médecine à deux vitesses : une pour l’Algérie d’en haut, celle de tenants du pouvoir et des hauts fonctionnaires et l’autre pour l’Algérie d’en bas celle des simples citoyens qui n’arrivent même plus à se soigner convenablement et dignement dans les structures hospitalières algériennes qui sont devenues des mouroirs.
C’est une honte sans fin pour les autorités du pays qui sont incapables d’assurer le bien être des algériens malgré les centaines de milliards de dollars qui inondent notre pays.
Djahdou Rachid, originaire de Barika (wilaya de Batna) sera enterré demain au cimetière de Bou ismail selon ses proches.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire